Patrimoine oublié

Hors des lieux de passage mais pourtant si près de vous, des mondes oubliés subsistent.

Arrêtez-vous et regardez les, ces ruines que nous avons pris l'habitude de ne plus voir.
Vous découvrirez des architectures imposantes rongées par le temps.
Vous observerez la végétation qui poursuit sa reconquête au fil des saisons.
Vous ressentirez le calme assourdissant qui règne dans ces sanctuaires.

Ces édifices, balayés par les courants d'air, sont déserts. Ils conservent cependant les traces de l'activité humaine passée.
L'imagination aidant, les anciens occupants reviendront. Avec vous, ils déambuleront parmi ces vestiges qui furent leur quotidien et souvent leur fierté.
L'espace d'un instant, remontons le temps et redonnons vie à ces lieux pétrifiés.

L'oubli et la décrépitude ont offert une nouvelle majesté à un patrimoine qui se désagrège.
Visitons le une dernière fois avant qu'il ne redevienne poussière.

Dans ces couloirs circulaient des malades et des soignants. Il ne reste que les courants d'air, quelques instruments délabrés et un lieu malsain. Les visiteurs de ces lieux se consacrent maintenant aux tags et à la drogue. Voilà tout ce qui reste d'une unité de soins.

Cet article regroupe les plus beaux graffs photographiés au travers de mes visites à des friches industrielles. Ces fresques témoignent de la maitrise technique et de l'imagination des graffeurs. Nous sommes, ici, bien loin des tags malhabiles et grotesques qui portent tort à l'image que mérite la discipline. L'article est mis à jour régulièrement.

Le cimetière des aliénés à Cadillac. Un cimetière négligé où sont ensevelis les dépouilles des patients de l'hôpital psychiatrique qui jouxte le cimetière. Des centaines de croix en fer, rouillées, délabrées et de simples tas de graves d'où dépassent parfois quelques ossements.
Un triste spectacle qui procure un sentiment de malaise. Cette partie d'humanité semble avoir été oubliée également dans sa dernière demeure.

Exploration de carrières de pierres de taille en Gironde. Elles datent du XVIIème siècle et ont été exploitées jusqu'au XIXème siècle. Des galeries énormes sur deux niveaux qui se dévoilent à la lueur des lampes frontales. La dimension des lieux, l'obscurité et les multiples ouvertures de ce labyrinthe rappellent la démesure des tombeaux égyptiens.

Une usine de produits chimiques, abandonnée depuis 2004.
Les lieux sont déserts, immobiles mais témoignent cependant d'une intense activité passée. L'usine semble avoir été fermée du jour au lendemain, conservant encore la trace du quotidien des ouvriers. Les outils sont en désordre sur les établis et les posters couvrent encore les murs des bureaux.
Un lieu à explorer avec précaution car des substances dangereuses parsèment le site. Le risque de pollution est réel mais le mandataire n'a pas les moyens de payer la dépollution ...

Errance du coté de la base sous-marine de Bordeaux. Le faubourg de Bacalan conserve de nombreux vestiges de l'activité industrielle du XVIIIe et XIXe siècle. Ces traces du passé sont en sursis car l'arrivée du tramway et le pont Bacalan-Bastide augmentent la valeur immobilière de ce quartier longtemps délaissé.

Tous les articles...