Quelle belle aventure que la découverte de ces trésors méconnus ! Qui soupçonnerait ce que dissimule la petite ouverture cachée au milieu du bois ?
La nuit est tombée, je franchis le passage vers un monde insolite qui m'est pourtant devenu familier, celui du silence, des ténèbres et de l'envoutante odeur du calcaire. Encore quelques pas et, devant moi s'ouvrent les galeries tentaculaires qui s'entrecroisent, montent, plongent vers les profondeurs, se muent parfois en un chaos de piliers effondrés puis deviennent d'élégants escaliers taillés dans la roche. Ce dédale est complexe et fascinant, mais ce sont surtout les œuvres qu'il abrite qui le rendent exceptionnel.

Les parois sont couvertes de centaines de dessins et d'écrits admirables, parfois perdus dans des recoins improbables qu'il faut explorer pour ressusciter l'époque révolue des carriers qui ornèrent ces espaces. Je me tiens au cœur d'un musée dont l'avenir est scellé ; il disparaitra dans les effondrements dantesques qui sont déjà à l'œuvre.


Commentaires  
#2 Philou 02-06-2020 08:39
Merci fLO pour ce commentaire. Je compte bien continuer, oui, il y a encore tellement de merveilles à découvrir :-D
Citer
#1 Florence 02-06-2020 08:05
Bonjour Philippe,

Je reviens vers ce blog périodiquement. .. et suis toujours émerveillée de te voir poursuivre et produire.
Très émouvants textes & photos de cette époque, encore de belles prises de vues et tes "captures" de ces bouts de vies sont poignantes ou enseignantes et toujours intéressantes.
Magnifique!
Continue surtout !
fLO
Citer
Ajouter un Commentaire