Il est des mondes étranges qui semblent appartenir à un autre univers. Enfouis sous la surface de la terre, il n'y règne plus que silence, obscurité et froid glacial. Ces domaines inexplicables possèdent des accès cachés que l'aube révèle fugitivement. Lorsqu'il frôle encore l'horizon, l'astre solaire lance quelque rayons vers les sombres ouvertures qui déchirent la falaise et, dans la pénombre, apparaissent alors les silhouettes majestueuses de piliers colossaux érigés par les géants d'une race disparue.


Puis le soleil continue son ascension et la lumière bat lentement en retraite, replongeant le domaine dans sa noirceur insondable. Les formes un instant entrevues défendent l'entrée des grands labyrinthes de pierre. Si l'on s'aventurait au delà, nul doute que nos pas nous conduiraient dans les galeries tortueuses d'un dédale vertigineux.


Après des siècles d'abandon des voûtes s'effondrent, des piliers se délitent et les couloirs conduisent maintenant à des salles englouties. Loin sous la surface des eaux cristallines, les galeries se perdent dans des abysses d'un bleu profond et inquiétant. Ces mondes dont le souvenir s'est perdu appartiennent maintenant à la nuit des temps.

Ajouter un commentaire

Code de sécurité
Code de sécurité Rafraîchir
Copier le code de sécurité