Nous voici de retour dans l'autre univers, celui de l'obscurité et de la pierre, du silence et de l'oubli.
Au travers de galeries chaotiques, quelques passages parfois inondés par le goutte à goutte des infiltrations mènent à des vestiges corrodés d'anciennes champignonnières. Le matériel est resté en place depuis des décennies, transformé en structures énigmatiques qui tombent en poussières.


Au plus profond de la carrière, à l'écart des couloirs principaux et dissimulé dans un recoin qu'il faut atteindre après avoir passé un système de canaux de pierres en progressant à demi-courbé, apparaît un dessin surprenant. Le schéma, parfait, semble dater d'hier. Quelle raison a pu pousser les anciens carriers à représenter ici ce dessin expliquant le mécanisme d'une éclipse de soleil? Admirez la précision du trait, l'exactitude du schéma et le soin apporté à la représentation de la terre, du soleil, de la lune et de leurs orbites.
L’éclipse est totale et définitive. Après notre départ, jamais plus la lumière d'une lampe n'atteindra cette paroi perdue au plus profond d'un labyrinthe effacé du souvenir des hommes.

Ajouter un commentaire

Code de sécurité
Code de sécurité Rafraîchir
Copier le code de sécurité