La cavité se trouve dans une falaise au bord de la rivière. Le décor est magnifique, composé de fougères, d'arbres fleuris et d'une prairie verdoyante.
Nous commençons à explorer les galeries qui semblent avoir été modifiées pour l'entrée de camions. Nous effectuons rapidement la reconnaissance des couloirs mais tous s'avèrent être murés.
Au détour d'une petite salle, une ouverture dans un mur attire notre attention. Elle est constituée d'un grand cylindre qui perce la paroi. A travers cette ouverture, la lueur des frontales révèle de nouvelles galeries qui se perdent dans l'obscurité.

Nous nous engageons dans ce conduit et débouchons dans une carrière humide qui abrite une énorme champignonnière. Des milliers de sacs de compost reposent au sein de ce labyrinthe. La culture industrielle du champignon a investi les galeries creusées au XIXème siècle.
Les bâches tendues au travers des ouvertures permettaient de constituer des vides sanitaires pour empêcher la propagation des maladies et conserver l'hygrométrie et la stabilité de l'air.
Les cultures furent abandonnées au milieu du siècle dernier.


Après avoir progressé dans des galeries qui ne mesurent pas plus de deux mètres de haut, nous débouchons soudain dans un nouveau réseau, plus grand, plus large. Il semble que les deux réseaux aient été creusés par deux populations différentes de carriers. Peut-être à deux époques différentes.


Nos recherches préliminaires à l'exploration nous avaient appris que ce réseau avait eu une utilisation militaire au siècle dernier. Nous arrivons effectivement dans des galeries consolidées par d'énormes murs et plafonds de béton. Le sol conserve encore la trace de pneus de camions. Nous nous heurtons à d'épaisses grilles qui barrent une partie du réseau.


Notre progression nous permet de découvrir quelques inscriptions et dessins, œuvres des carriers puis des champignonnistes.
Nous ressortons en fin d'après midi, au milieu des libellules et des papillons. La chaleur de l'air contraste fortement avec la température constante qui règne dans la carrière.

Commentaires  

2 Philippe (auteur) 24 Sep 2010
Merci de la visite Niko. Au plaisir d'une descente ensemble ;-)
Citer
1 Niko 23 Sep 2010
Chapi chapo, euh non, champi....chapo pour ces photos !
Ce site devient de plus en plus intéressant de jour en jour !
Citer

Ajouter un commentaire

Code de sécurité
Code de sécurité Rafraîchir
Copier le code de sécurité