Le chemin tortueux ressemble à un long reptile qui s'infiltre dans la sylve. Des arbres vénérables se courbent sur mon passage, donnant leur assentiment à cette incursion dans leur domaine. C'est donc avec déférence et prudence que j'avance sous leur ramure vers ce que je sais être une clairière singulière perdue dans le vert océan. Les arbres s'écartent, comme tenus à distance par l'atmosphère de malaise qui émane du manoir. Il est enfin là, hautain mais délabré, dressé dans son habit de décrépitude. J'entre.


Commentaires  

3 Philippe (auteur) 22 Mai 2014
Merci Laetitia :-)
Merci JB :-)
Citer
2 JByron 20 Mai 2014
Un comme je les aime tant. Chapeau bas Phil, sublime as usual.
Amitiés JB
Citer
1 Laetitia 14 Mai 2014
T'es trop fort. Comme d'ab grâce à tes photos... puis parce que tu trouves des lieux rares. Je crois que je deviens une hater à cause de toi. ;)
Citer

Ajouter un commentaire

Code de sécurité
Code de sécurité Rafraîchir
Copier le code de sécurité